Lettre à la jeunesse africaine – Kouokam KAMTCHUENG

Plus que 1 en stock

12,90

Paiement 100% sécurisé
Livraison sous 3 jours ouvrés

Ma mission est de faire en sorte de participer à la formation de cadres panafricanistes sur le continent Africain et dans la diaspora. Je dois donc t’aider à baliser et sécuriser ton parcours afin que tu puisses éviter les divers obstacles pouvant empêcher le développement de toutes tes qualités. Que cette lettre t’aide à te rapatrier en Afrique si possible avant tes trente ans, ambitieux, en pleine possession de tes moyens intellectuels et idéologiques, la tête pleine de rêves, de projets divers et de tout ce qu’il faut pour faire de toi un cadre sur le continent. Je veux que tu fasses bien mieux que moi à tous les niveaux et que tu apprennes de mon parcours pour rendre le tien moins hésitant, plus maitrisé, plus optimisé. Appuie-toi sur moi et dépasse-moi.

UGS : NFS_950448149 Catégorie : Étiquettes : , ,
 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Lettre à la jeunesse africaine – Kouokam KAMTCHUENG”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCaptcha and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Description

Présentation de l’auteur, Kouokam Kamtchueng

Mr Kamtchueng est un coach sportif et un entrepreneur multidisciplinaire. Il dirige entre autres la structure d’événementiel Sportif KSeL (Kouokam Sports et Loisirs) au Cameroun. Mais également co-fondateur du projet de la fabrique panafricaine de matériaux (start-up spécialisé dans la fabrique de nouveaux matériaux de construction à partir de plastiques recyclés), et ex-directeur de KSA Loisirs (le plus grand parc d’attractions d’Afrique centrale situé à Douala). Auteur des livres “L’Excellence Noire” et “Lettre à la jeunesse Africaine” ainsi que du calendrier panafricain, il travaille actuellement sur la théorisation de la cité d’Excellence, ainsi que sur une optimisation du panafricanisme pour le 21eme siècle. Il est aussi membre de la ligue panafricaine Umoja (LPU) depuis mai 2020.

« Le panafricanisme réclame un peuple de convaincus loyaux et dévoués pour illuminer l’humanité »